Pl@ntNet

Code ABKDO
Espèce Arundo donax
Auteurs L.
Famille Poaceae
Description synthétique Graminée dressée pouvant atteindre 3 à 4 m de haut avec une tige ressemblant à celle d’un roseau, ligneuse à la base, lisse et verte dans la partie supérieure. La partie souterraine est un rhizome rampant d’où émerge une multitude de racines robustes pénétrant profondément le sol. Feuilles lancéolées, limbe long de 40 à 90 cm, large de 4 à 8 cm, lisse, glabre, à bord coupant, base embrassante, ligule membraneuse. Fleurs regroupées en panicule terminale, duveteuses, blanches à jaune-pâle. Elles forment de grands plumeaux de 15 à 60 cm de long.
Biologie Cette graminée pérenne a un mode de développement essentiellement végétatif grâce à son réseau de rhizomes et par bouturage de fragments de tiges pouvant notamment être emportés par les cours d’eau. Les bovins consomment les jeunes feuilles, mais la plante est de faible valeur fourragère car fortement lignifiée. La floraison a lieu en saison fraîche suivi d’une fructification qui perdure jusqu’en saison sèche.
Origine Originaire d’Asie.
Répartition Mondiale Arundo donax occupe actuellement l’Europe tempérée et méditerranéenne, l’Asie jusqu’à la Chine, le sud de l’Amérique du Nord et l’Amérique Centrale, l’Afrique du Sud, l’Australie et l’Océanie. .
Nuisibilité Générale L’espèce fait partie de la liste de l’UICN des 100 espèces parmi les plus envahissantes dans le monde.
Nuisibilité Nouvelle Calédonie Elle fut introduite en Nouvelle-Calédonie en 1883 pour stabiliser les talus des routes. Elle apprécie les zones humides et ensoleillées, mais a cependant une forte plasticité écologique. Elle supporte en particulier les périodes de sécheresse. On la rencontre dans des zones à pluviométrie annuelle de 1400 à 4000 mm, à températures moyennes. Elle se rencontre à l’état spontané partout sur la Grande Terre, sur les îles Loyauté ainsi que l’Ile des Pins mais préférentiellement en altitude sur la côte est. Elle se développe le long des cours d’eau. C’est aussi une espèce rudérale qui colonise les bords de routes et les friches. On la trouve dans les pâturages la plupart du temps en petites colonies.
Bibliographie Blanfort, V., Desmoulins, F., Prosperi, J., Le Bourgeois, T., Guiglion, R., Grard, P. 2010. AdvenPaC V.1.0 : Adventices et plantes à conflit d'intérêt des Pâturages de Nouvelle-Calédonie. IAC, Cirad, Montpellier, France. Cédérom. ISBN 978-2-87614-670-9. http://idao.cirad.fr/applications.
Liens Web http://www.issg.org/database/species/ecology.asp?si=112&fr=1&sts=sss&lang=FR
http://www.tropicos.org/Name/25509170
http://www.ars-grin.gov/cgi-bin/npgs/html/taxon.pl?4439
online databases KewGarden   Mobot   Ipni   Jstor   ThePlantList   Gbif   EOL   Mnhn   Google Images   LifeMapper  
abkdo_20090702_205020.jpg