Pl@ntNet

Code ACAFA
Espèce Acacia farnesiana
Auteurs (L.) Willd.
Famille Fabaceae
Description synthétique Arbuste tortueux et irrégulier, très ramifié et très épineux, de 2 à 6 m de haut. Branches de couleur gris-brunâtre avec de fines taches blanches.
Feuilles composées, 4 à 6 primaires divisées en 5 à 20 paires de folioles de 0,5 à 1 cm de long. Epines pointues (1 à 2,5 cm de long), dures, implantées à la base de chaque feuille. Fleurs groupées en têtes globuleuses pédonculées de 1,5 à 2 cm de diamètre, jaune à orange, très parfumées. Les fruits sont des gousses cylindriques de couleur brun à noir à maturité de 4 à 6 cm de long. Epines, feuilles et gousses distinguent l’espèce d’Acacia nilotica.
Biologie L’arbuste se reproduit par graines qui se dispersent par chute naturelle ou sont transportées par le bétail qui ingère les gousses, par les ruissellements d’eau, les véhicules et engins agricoles, les chaussures. Après une période de dormance, la germination a lieu aux premières grosses pluies de la saison chaude. La croissance lente au départ s’accélère dès que le système racinaire est établi. On observe un ralentissement aux saisons fraîche et sèche. La floraison survient chez des individus de 3 ans, elle démarre en pleine saison des pluies. Les gousses sont mûres dès octobre où la teneur en protéine de cette légumineuse (feuilles et gousses) en fait un fourrage sur pied intéressant voir indispensable dans les zones extensives les plus sèches. La plante redémarre après les feux en émettant des rejets. Le Cassis a une durée de vie comprise entre 10 et 50 ans.
Ecologie De préférence en milieu sec jusqu’à 1000 m d’altitude.
Origine Natif de la région indo-malaise
Répartition Mondiale Acacia farnesiana est très anciennement naturalisé dans de nombreuses régions tropicales, subtropicales et méditerranéenne.
Nuisibilité Générale Selon le SPREP, l’espèce fait partie des 33 espèces envahissantes les plus nocives des îles du Pacifique (dont la Nouvelle-Calédonie).
Nuisibilité Nouvelle Calédonie Introduit en Nouvelle-Calédonie en 1866 comme plante fourragère, le cassis est désormais très commun dans les pâturages et menaçant pour les forêts sèches clairiérées. Son caractère épineux réduit cependant son intérêt et en fait une espèce envahissante lorsqu’elle se densifie jusqu’à fermer complètement certains pâturages rendant le maniement du bétail à cheval où avec des véhicules très difficile.
Bibliographie Blanfort V., Desmoulins F., Prosperi J., Le Bourgeois T., Guiglion R. & Grard P. 2010. AdvenPaC V.1.0 : Adventices et plantes à conflit d'intérêt des Pâturages de Nouvelle-Calédonie. IAC, Cirad, Montpellier, France, Cédérom. http://idao.cirad.fr/applications
Liens Web http://www.issg.org/database/species/ecology.asp?si=49&fr=1&sts=sss&lang=FR
http://www.ars-grin.gov/cgi-bin/npgs/html/taxon.pl?844
http://www.tropicos.org/Name/13023942
http://idao.cirad.fr/species?search=all
online databases KewGarden   Mobot   Ipni   Jstor   ThePlantList   Gbif   EOL   Mnhn   Google Images   LifeMapper  
acafa_241103_023031.JPG